Cap Atlantique, en partenariat avec les communes du Territoire et l’entreprise Encova/Mé-Go, a lancé début juin l’opération « Mé-Go ! ».

Le mégot de cigarette : un déchet récurrent

Il continue à être jeté sur la voie publique par 2 fumeurs sur 3. Or, un mégot seul, au regard de sa composition chimique, pollue 500 L d’eau et contribue donc à dégrader la qualité des eaux.

Face à ce constat, Cap Atlantique et les 15 communes du Territoire ont décidé de lancer l’opération « Mé-Go ! ».

L’objectif du dispositif est d’inciter les fumeurs à jeter leurs mégots dans les mégotiers publics, afin qu’ils soient recyclés en mobilier urbain par l’entreprise Encova/Mé-Go.

Détails du dispositif « Mé-Go ! »

L’objectif du dispositif est d’inciter les fumeurs à jeter leurs mégots dans les mégotiers publics, afin qu’ils soient recyclés en mobilier urbain par l’entreprise Encova/Mé-Go.
Ce service de collecte et de recyclage des mégots de cigarettes, dont l’usine est basée à Brest, est unique en France et en Europe.

  • 2 bornes d’apport volontaire dédiées à Saint-Molf et à La Baule-Escoublac.
  • 2 sites pilotes recevant du public se sont portés volontaires pour tester cette démarche : le Palais des Congrès Atlantia et l’Océarium du Croisic.

 

>> Voir le détail sur le site de Cap Atlantique

 

Pin It on Pinterest

Share This