Dimanche 21 janvier 2018, quelle surprise de voir 17 personnes arriver au parking des Sables menus, pour nettoyer la côte sauvage.

Une information efficace via la presse

Toutes avaient été prévenues grâce aux 2 articles de Ouest France la semaine précédente. Nous avons pu faire 3 groupes et se répartir à différents points de la côte. Un papa, avec sa petite fille de 2 ans sur le dos, a même escaladé les rochers pendant 2 heures.

Nombreux détritus suite à la tempête

Bonne ambiance pour ce ramassage collectif, et surtout 5 sacs bien pleins de cordages, plastiques et bouées en polystyrène de flotteurs de casiers, arrachés lors de la tempête du 1er janvier.

Lundi 22 janvier, 9 personnes ont parcouru les plages de la côte nord au départ de la jetée du Croisic.  4 sacs ont également été collectés avec des détritus plus petits à extraire des amas d’algues brunes.

Un nettoyage moins sportif mais plus rébarbatif que la côte sauvage, car l’on se baisse 10 à 20 fois plus souvent pour ramasser le même volume.

Une action à développer sur Cap Atlantique

Sur ces 2 journées, certaines personnes sont venues d’assez loin et réclamaient le même nettoyage à La Turballe.

Nous continuerons donc nos contacts cette année pour solliciter d’autres associations à prendre le relais sur le territoire littoral de Cap Atlantique.

Merci à tous !

Pin It on Pinterest

Share This