Partenariat avec la Ville du Croisic

Le Maire-Adjoint à l’Environnement, l’éco-garde et un autre agent technique, équipés de matériel, sont intervenus avec les bénévoles de DECOS sur un terrain à proximité de l’Océarium du Croisic.

Une journée d’action sous le soleil et dans la bonne humeur

Durant toute la journée, les bénévoles de notre association ont coupé le Baccharis avec cisailles, scies, sécateurs… Les matériels étaient personnels ou prêtés par la Ville. On comptait une dizaine de participants le matin et un peu moins l’après-midi. L’opération avait pour objectif principal de sensibiliser tous les particuliers qui ont du Baccharis sur leur terrain.

Opération réalisée sur le même terrain que l’an dernier

Le choix du même terrain que l’an passé a permis d’observer l’état des repousses. Cependant, couper n’est pas la meilleure façon d’intervenir : dans l’état actuel des pratiques, il vaut mieux arracher les plus petites pousses (diamètre inférieur à 3 cm) avec par exemple des baccharraches comme à Séné et Mesquer. Pour les plus grosses souches non arrachées, il faut, après la coupe à la tronçonneuse, les traiter afin d’empêcher les repousses. Des expériences sont menées actuellement avec le sel.

Intensifier la lutte contre les espèces invasives

Maintenant que le Baccharis figure sur la liste européenne des plantes invasives, nous attendons que la législation française soit publiée pour intensifier la lutte.

Pin It on Pinterest

Share This